D’EXPERTS AU PROFIT DE L’UCF-BURKINA

AVIS DE RECRUTEMENT

1. PROFILS RECHERCHES 

Dans le cadre de la formulation du second compact du Millennium Challenge Corporation (MCC), l’Unité de Coordination de la Formulation du Second Compact du Burkina Faso (UCF-Burkina) souhaite recevoir des candidatures de personnes qualifiées pour le  

  • recrutement d’experts répondant aux profils suivants : Expert en passation des marchés;
  • Expert en gestion financière et comptable ;
  • Responsable de la sécurité.

1.1. EXPERT EN PASSATION DES MARCHES

         1.1.1. Description des services

Pendant l’exécution de la mission l’Expert en Passation des Marchés est appelé à appuyer l’UCF-Burkina dans tous les processus de passation des marchés sur Financement MCC. A cet effet, il collaborera étroitement avec la Coordination nationale de l’UCF-Burkina et le MCC pour assumer les rôles et responsabilités suivants :

  • Elaborer et mettre en œuvre, en étroite collaboration avec la Coordination nationale de l’UCF-Burkina et le MCC, le Manuel de passation des marchés provisoire applicable aux processus de passation de marchés sur les fonds du MCC (iPOM) ; les fonds du MCC comprennent, sans que la liste ne soit limitative : (i) l’« Accord initial de subvention d’engagement 609g » du 19 avril 2017, le « Fonds de développement du Compact» du 20 avril 2018 et le «Compact» dont la signature est prévue ultérieurement (ensemble « Financement MCC ») ;
  • Elaborer, planifier, gérer et administrer efficacement tous les processus de passation des marchés pour la sélection de fournisseurs, entrepreneurs et consultants pour une grande variété de biens, travaux et services. Le Spécialiste en Passation des Marchés sera chargé de veiller à ce que toutes les actions entreprises par l’UCF-Burkina soient conformes aux Directives de passation des marchés (« PPG ») et autres documents de référence du MCC ;
  • Effectuer les passations de marché et conclure les marchés en conformité avec l’iPOM, le PPG et autres documents de référence du MCC, qui comprennent des règles et procédures régissant la sélection des fournisseurs, des entrepreneurs et des consultants;
  • Se conformer aux dispositions de l’Accord initial de subvention d’engagement 609g, du Fonds de développement du Compact (CDF) et du Compact applicables à la fonction de la passation des marchés ;
  • Exécuter, le cas échéant, les tâches et responsabilités de l’UCF-Burkina énoncées dans le Plan de gestion budgétaire provisoire applicable à l’UCF-Burkina (iFAP). Une fois qu’un iFAP est en vigueur, le Spécialiste en Passation des Marchés, avant de commencer tout processus, veillera à ce qu’il ait reçu une Note de réquisition selon les procédures définies dans l’iFAP et/ou dans l’iPOM. Le Spécialiste en Passation des Marchés veillera également à ce que les dispositions relatives à la facturation et au paiement énoncées dans les marchés passés soient conformes aux exigences et aux procédures énoncées dans l’iFAP ;
  • Organiser des activités de sensibilisation sur les marchés afin de partager les enseignements tirés des marchés déjà passés et de promouvoir les possibilités de marchés à venir ;
  • Analyser les conditions de marché pour les marchés spécifiques demandés par l’UCF-Burkina ou jugés nécessaires et passés sur Financement MCC, afin de promouvoir la concurrence et d’optimiser le succès de l’activité de passation des marchés ;
  • Planifier et prioriser les activités de passation des marchés sur financement MCC, y compris les plans de passation des marchés pour l’acquisition efficace et efficiente de biens, de travaux et de services pour les opérations quotidiennes de l’UCF-Burkina ;
  • Gérer le processus de sélection des fournisseurs, des entrepreneurs et des consultants en utilisant les méthodes de passation des marchés énoncées dans les plans de passation des marchés approuvés, sauf si des exceptions ont été accordées par écrit par le MCC ;
  • S’assurer que les documents décrivant les objets des marchés sont adéquatement préparés et complets, décrivent le marché en termes raisonnables, clairs et non ambigus, évitent la sur-spécification des besoins et n’utilisent pas des termes trop restrictifs pour décrire les exigences de passation des marchés ;
  • Conseiller, soutenir et assurer une formation initiale au démarrage de la mission et des formations régulières supplémentaires, selon les besoins, au personnel et aux consultants de l’UCF-Burkina, sur le Manuel de passation des marchés (iPOM), le Manuel de l’administration et de la gestion des contrats (CAMM), si nécessaire, le développement des termes de référence, la gestion des procédures de recours et des litiges liés à la passation des marchés (iBCS), etc. ;
  • Assumer d’autres obligations et responsabilités opérationnelles, fonctionnelles et contractuelles, comme il est d’usage dans l’exercice des fonctions d’un agent responsable de l’attribution correcte et équitable des marchés publics ;
  • Prendre des mesures pour prévenir, détecter et corriger la fraude et la corruption dans la conduite des marchés, conformément aux principes énoncés dans la politique du MCC sur la prévention, la détection et la correction de la fraude et de la corruption dans les opérations de la MCC indiquées sur le site Web de la MCC à l’adresse : https://www.mcc.gov/resources/doc/policy-fraud-and-corruption ;
  • Assurer le strict respect des procédures et des règles énoncées dans les documents d’appel d’offres et demandes de propositions, en particulier les critères et la méthodologie d’évaluation des soumissions d’offres et des propositions ;
  • Veiller à ce que la sélection de tous les fournisseurs, contractants et consultants soit effectuée de manière entièrement professionnelle, transparente et éthique et que tous les fournisseurs, contractants et consultants participant soient traités de manière équitable et égale ;
  • Veiller à ce que toutes les approbations relatives à la passation des marchés pour la sélection des fournisseurs, entrepreneurs et consultants, soient obtenues auprès de l’UCF-Burkina et du MCC conformément aux dispositions de l’Accord initial de subvention d’engagement 609g, du Fonds de développement du Compact (CDF), du Compact et du PPG du MCC ;
  • Confirmer, avant de lancement de tout processus de passation de marché, que l’UCF-Burkina a pris des dispositions pour assurer une surveillance et une gestion adéquates de l’exécution du contrat, y compris l’inspection et l’essai des marchandises, l’examen des études, dessins et modèles, rapports et autres livrables avant acceptation et approbation de tout paiement ;
  • Effectuer les passations de marchés d’une manière qui offre une concurrence ouverte dans toute la mesure du possible, afin d’assurer des prix avantageux pour l’UCF-Burkina et un accès égal et équitable aux fournisseurs, entrepreneurs et consultants admissibles;
  • Veiller à éviter les éventuels conflits d’intérêts, réels ou apparents, dans le fonctionnement de l’activité de passation des marchés ;
  • Maintenir des contrôles tout au long du processus de sélection des fournisseurs, des entrepreneurs et des consultants permettant d’assurer la bonne foi, la loyauté et la confidentialité appropriée des représentants de l’Agent de passation des marchés (Procurement Agent) et autres personnes qui sont officiellement impliquées dans l’activité de passation des marchés ;
  • S’assurer que les modalités et conditions des marchés publics comprennent toutes les dispositions exigées par le PPG et les documents d’appel d’offres standards du MCC, et les Accords de financement en vigueur entre le MCC et le Gouvernement du Burkina Faso ;
  • Aider l’UCF Burkina à fournir une réponse rapide et équitable aux procédures de recours déposés par les soumissionnaires concernant un processus de passation de marché ;
  • Pour tous les contrats à frais remboursables, y compris les contrats au temps passé, se conformer aux « principes de coût pour les contrats à frais remboursables dans le cadre des subventions financées par le MCC » (les « Principes de coût du MCC ») qui peuvent être modifiés de temps à autre. Les Principes de coût du MCC sont disponibles sur le site Web du MCC au https://www.mcc.gov/resources/doc/cost- principles-for-accountable-entity-operations;
  • Dans l’exercice de ses fonctions, tenir compte des « meilleures pratiques » généralement reconnues par les professionnels de la passation des marchés ;
  • Superviser et faire le contrôle qualité des travaux de l’Agent de passation des marchés.

1.1.2. Qualification et expérience requises

  • Diplôme supérieur (au moins BAC+3) en passation des marchés, en administration des affaires, en droit, en économie, en finance, en ingénierie, en administration publique ou dans tout autre domaine connexe ;
  • Expérience significative de travail en tant que professionnel de passation des marchés (10 ans ou plus) ;
  • Expérience avérée de la gestion des passations de marchés ou de la logistique dans un vaste projet international au cours des cinq (5) dernières années. Une expérience dans la passation des marchés des projets du MCC est un atout ;
  • Connaissance avérée des meilleures pratiques internationales dans les procédures de passation des marchés, en particulier dans la gestion des projets, les procédures contractuelles, le suivi des projets et la gestion des contrats.

1.1.3. Aptitudes et qualités particulières

  • Excellentesaptitudesencommunicationetenrelationsinterpersonnellesetexpériencedetravaildansun environnement multiculturel ;
  • Maîtrise de la langue française et bonnes compétences en communication écrite et verbale en anglais;
  • Maîtrise de l’outil informatique ;
  • Une expérience de travail dans la région subsaharienne est un atout supplémentaire.

1.2. EXPERT EN GESTION FINANCIÈRE ET COMPTABLE

1.2.1. Description des services

Pendant l’exécution de la mission, l’Expert en gestion financière et comptable est appelé à appuyer l’UCF-Burkina dans la gestion financière et comptable du Financement MCC. A cet effet, il collaborera étroitement avec la Coordination nationale de l’UCF-Burkina et le MCC pour assumer les rôles et responsabilités suivants :

  • Veiller au respect de toutes les dispositions des accords de financement en vigueur entre le MCC et le Gouvernement du Burkina Faso ; ces accords incluent, sans que la liste ne soit limitative : (i) l’« Accord initial de subvention d’engagement 609g » du 19 avril 2017, le « Fonds de développement du Compact » du 20 avril 2018 et le « Compact » dont la signature est prévue ultérieurement (ensemble « Financement MCC»);
  • Servir de principal interlocuteur de l’Agent Fiduciaire. L’Agent Fiduciaire fournit des services de gestion fiduciaire et de contrôle des fonds afin de garantir l’utilisation appropriée et transparente du financement du MCC ;
  • ContribueràlapréparationdubudgetpluriannuelduSecondCompactpourtoutelapériodeduditsecond Compact, ainsi que des budgets détaillés sur une base trimestrielle en coordination avec les représentants du MCC et de l’UCF-Burkina, de l’Agent Fiduciaire et des entités d’exécution ;
  • Développer les demandes trimestrielles de décaissement adressées au MCC, en coordination avec l’Agent Fiduciaire et l’équipe de l’UCF-Burkina, puis de l’entité MCA ;
  • Elaborer, en coordination avec l’Agent Fiduciaire, un manuel provisoire des opérations de gestion financière, encore appelé « Plan de responsabilité financière provisoire », connu sous l’acronyme anglais iFAP (« Interim Fiscal Accountability Plan », décrivant toutes les procédures nécessaires aux opérations de gestion financière, un contrôle interne efficace et désignant les personnes habilitées à approuver les obligations, vérifier la réception des biens et des services et effectuer les paiements ;
  • Surveiller et assurer le respect de toutes les dispositions de l’iFAP et des directives du MCC en matière fiduciaire ;
  • Veiller à ce que le système de gestion financière et comptable de l’Agent Fiduciaire réponde aux exigences du Compact ;
  • En  coordination avec les responsables de l’entité MCA, estimer les besoins de trésorerie futurs de chaque projet et pour chaque période et s’assurer que tous les rapports qui les accompagnent sont remis dans les délais requis ;
  • Surveillerlesdépensesparrapportauxbudgetsafindegarantirdesressourcesadéquatesetuncontrôle des fonds ;
  • Assurerlesdécaissementstrimestrielssurlescontratsetfournirtoutesinformationsnécessairesàl’Expert (ou Directeur du) en charge du suivi-évaluation afin de suivre les jalons du processus d’élaboration et de mise en œuvre du Compact ;
  • Aider à l’établissement du budget de fonctionnement de l’équipe de développement du compact ;
  • Préparerunplanpourrépondreauxexigencesd’auditsemestrielduBureaudel’InspecteurGénéral(OIG) de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) ;
  • Coopérer pleinement avec les auditeurs pour s’assurer que les exigences d’audit du programme sont satisfaites comme l’exige le Compact ;
  • S’assurer que le Financement MCC est exonéré de tous impôts, droits et taxes, comme prévus dans l’Accord initial d’engagement 609g, le Fonds de développement Compact (CDF) et, plus tard, le Compact ;
  • Développer et gérer tous les états comptables et financiers de l’entité MCA à créer, y compris les rapports spéciaux requis par l’équipe de développement du compact ou, le cas échéant, le Conseil d’administration de ladite entité ;
  • Assurer la liaison avec les responsables de projet, l’Agent Fiduciaire et les agences d’exécution sur les questions financières et comptables liés au Financement MCC ;
  • Diriger et guider le personnel mis à sa disposition ou sous sa responsabilité, garantir la qualité des résultats dudit personnel et en assurer une supervision quotidienne ;
  • Superviser le traitement et l’analyse des dépenses liées aux projets et s’assurer qu’elles sont conformes au budget approuvé, aux politiques et directives du MCC, ainsi qu’aux procédures gouvernementales ;
  • Superviser l’administration et la comptabilité des paiements contractuels que l’Agent Fiduciaire traitera par l’intermédiaire de l’agent payeur du MCC ;
  • S’assurer que les besoins informatiques de l’entité MCA à créer sont correctement budgétisés, que les problèmes informatiques sont résolus rapidement et que le personnel informatique dispose des compétences nécessaires et des possibilités de formation continue pour garantir que l’entité MCA dispose d’un niveau élevé de fonctionnalités informatiques ;
  • Coordonner avec l’Expert (ou Directeur du) en charge du suivi-évaluation l’élaboration des rapports périodiques sur les décaissements et les engagements.

1.2.2. Qualification et expérience requises

  •  Diplôme universitaire supérieur (Master ou équivalent) en gestion comptable (préférée) ou financière; un diplôme d’Expert-comptable serait un atout supplémentaire ;
  • Environ dix (10) années d’expérience professionnelle ou plus, dont environ sept (7) dans la gestion financière d’un projet ou d’une entreprise dont le budget annuel est supérieur à 5 millions de dollars US ou en tant qu’auditeur dans un cabinet d’experts-comptables ;
  • Compétences confirmées en gestion et expérience dans des activités liées à la gestion financière ;
  • Capacitéàassurerunesupervisionadéquatedupersonnelinformatiquepours’assurerquelessystèmes informatiques de l’entité MCA à créer fonctionnent efficacement, répondent aux besoins du personnel de l’entité MCA et du MCC, et sont maintenus en bon état ;
  • Capacité à élaborer des budgets complexes et à gérer toutes les transactions financières connexes ;
  • Expérience dans l’élaboration et la gestion de systèmes et procédures de gestion financière

1.2.3. Aptitudes et qualités particulières

  • Excellentesaptitudesencommunicationetenrelationsinterpersonnellesetexpériencedetravaildansun environnement multiculturel ;
  • Maîtrise de la langue française et bonnes compétences en communication écrite et verbale en anglais ;
  • Maîtrise de l’outil informatique ;
  • Une expérience de travail dans la région subsaharienne est un atout supplémentaire.

1.3. RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ

1.3.1. Description des services

Pendant l’exécution de la mission, le Responsable de la sécurité est appelé à appuyer l’UCF-Burkina dans le développement et le déploiement d’un plan de gestion de la sécurité. De manière plus spécifique, il devra :

  • Suivre la situation sécuritaire au Burkina Faso, en accordant une attention particulière à Ouagadougou et aux sites de projets proposés pour le second compact du Burkina Faso avec le MCC, et conseiller, le personnel de l’UCF-Burkina, du MCC, des consultants et autres partenaires sur les mesures et actions en prendre ;
  • Assurer la liaison avec les services de police, de gendarmerie, les sapeurs-pompiers, les services de sécurité de l’ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso et/ou du siège du MCC, les autorités locales, etc. selon les besoins ;
  • Elaborer, mettre en œuvre et actualiser des plans et programmes de sécurité à l’intention de l’UCF- Burkina, du MCC, des consultants et autres partenaires, selon les besoins ;
  • Donner au personnel de l’UCF-Burkina, du MCC, des consultants et autres partenaires des conseils sur la sécurité lors des sorties sur le terrain ;
  • Former les chauffeurs, le personnel de l’UCF-Burkina, le personnel local du MCC, des consultants et autres partenaires aux procédures générales de sécurité ;
  • Produire des rapports d’évaluation sécuritaire sur les projets du second compact du Burkina et sur les sites identifiés, ainsi que les escortes de sécurité au personnel, selon les besoins ;
  • En coordination avec les experts de l’UCF-Burkina, suivre et approuver tous les mouvements de personnel interne et externe, ainsi que les voyages de Ouagadougou vers les sites de projets du second compact du Burkina ;
  • Soutenir les mesures de sécurité des sites des projets du second compact du Burkina ;
  • Etablir un réseau de support sécuritaire, y compris un carnet d’adresses fourni et, si nécessaire, élaborerdes protocoles de sécurité supplémentaires pour prendre en charge les interventions d’urgence ;
  • Développer des plans d’intervention d’urgence (médicaux / physiques) ;
  • Surveiller la situation sécuritaire sur tous les sites de projets et en tenir régulièrement (quotidiennement/ hebdomadairement) informé le personnel de l’UCF-Burkina et le personnel du MCC, des consultants et autres partenaires en visite de terrain ;
  • Fournir des notes d’introduction au personnel entrant et veiller à leur conformité aux protocoles internes de sécurité ;
  • Coordonner l’action sécuritaire de l’UCF-Burkina, par (i) les évaluations de la sécurité physique, des risques et des menaces aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’UCF-Burkina, (ii) l’élaboration et la mise en œuvre des plans de sécurité lors des déplacements, y compris, sans que la liste ne soit exhaustive, les services de sécurité, les contrôles d’accès et systèmes de vidéosurveillance, les études sur le terrain ;
  • Superviser les performances spécifiques des employés et des prestataires de services en matière de sécurité ;
  • Gérer et surveiller les activités quotidiennes des prestataires de services, y compris les conseils en matière de sécurité, la formation, les exercices et les évaluations de risques ;
  • Veiller au bon fonctionnement des téléphones satellitaires, des équipements de premiers secours, des radios, des équipements de localisation personnelle (PTL) et autres équipements de communication utilisés par le personnel de l’UCF-Burkina, des consultants et autres partenaires ;
  • Superviser et gérer le système de contrôle d’accès à l’UCF-Burkina.

1.3.2. Qualification et expérience requises

  • Diplôme d’études universitaires de niveau minimum Bac +3 en en sûreté, sécurité ou prévention des risques ;
  • Expérience professionnelle pratique de 10 ans minimum dans l’évaluation de la sécurité, la planification et la mise en œuvre de procédures de sécurité dans le cadre d’opérations de développement ou d’opérations humanitaires ;
  • Expérience dans le partage d’information avec la société civile, les communautés de base, le gouvernement et les organisations internationales ;
  • Expérience avérée dans la collaboration avec les forces de défense et de sécurité aussi bien au niveau national, régional que local ;
  • Bonne connaissance des politiques, lois et règlements en matière de sécurité ;
  • Aptitude avérée à collaborer avec des équipes et des institutions multidisciplinaires, y compris des experts techniques, des responsables gouvernementaux, des personnes affectées par des projets et la société civile ;
  • Compétence confirmée dans la rédaction d’instructions et de rapports en langue française et en anglais professionnel ;

1.3.3. Aptitudes et qualités particulières

  • Maîtrise de la langue française ; bonnes compétences en communication écrite et verbale en anglais
  • Maîtrise de la communication orale en mooré, dioula et/ou fulfuldé constitue un atout ;
  • Excellentes aptitudes à la communication et aux relations interpersonnelles ;
  • Excellentes compétences informatiques : maîtrise des logiciels courants sous MS Office (Word, Excel, PowerPoint, Outlook) ;
  • Aptitude à travailler sous pression, à être multitâches et avec un minimum de supervision ;
  • Disposition à se déplacer fréquemment à l’intérieur du pays.

2. LIEU D’AFFECTATION ET DURÉE DU CONTRATLa mission de chaque Expert se déroulera à Ouagadougou, au Burkina Faso, avec de fréquents déplacements à l’intérieur du pays.La mission comprend une période de base de six (6) mois et une période optionnelle de six (06) mois, l’option étant levée sur la base de la performance jugée satisfaisante par l’UCF-Burkina.

3. NATURE DES POSTES ET OBLIGATION DE RAPPORTAGE

Les candidats retenus aux postes ci-dessus décrits seront soumis aux conditions de rapport ci-après :

  • Rapports d’activité mensuels (feuilles de temps) soumis avec des factures mensuelles ;
  • Rapport final à la fin de la mission qui comprend toutes les activités principales exécutées et achevées. Le rapport devra identifier également les tâches, les activités et les livrables qui n’ont pas été achevés.

4. PROCÉDURE DE SÉLECTION

Le recrutement se fera par voie de présélection sur dossier suivie d’entretiens oraux des candidats présélectionnés avec un Panel de sélection indépendant.

Les candidats intéressés sont invités à soumettre leurs CV, copie du diplôme exigé et proposition financière dans des fichiers séparés à envoyer en une seule fois à l’adresse email ci-après : recrutements.ucf@yahoo.com au plus tard le lundi 15 juillet 2019 à 17 heures GMT, en prenant le soin d’indiquer en objet le poste pour lequel ils font acte de candidature.

                                                                  Pour le Président du Comité de sélection,

Le Coordonnateur National de l’UCF-Burkina

                                                                             Dr Samuel Tambi KABORE