Washington et Ouagadougou connectés par Webex

1er round des négociations du Compact

Washington et Ouaga connectés par Webex

La première étape des négociations Gouvernement du Burkina et MCC sur le second compact a démarré le mardi 21 avril par visioconférence.

Du fait de la pandémie du Covid-19, les discussions en conférence téléphonique autour des documents du second Compact et de l’Accord de mise en œuvre (PIA) se feront sur plusieurs jours : elles débutent ce mardi 21 avril 2020, se poursuivent le vendredi 24, puis le 4 mai et prennent fin le 19 mai 2020.

Selon le chronogramme en cours, la version finale du second compact devrait être prête en fin mai 2020 et la signature pourra être envisagée en fonction de l’évolution de la situation mondiale.

L’équipe de négociation comprend des responsables de haut niveau du côté burkinabè : représentants de la présidence du Faso et de la Primature, ministres de l’Economie, de l’Energie, ambassadeur du Burkina Faso aux USA, DG de la Douane, des Impôts, de la SONABEL, présidente de l’ARSE et équipe de l’UCF-Burkina) ; du côté américain, on compte plus d’une vingtaine de personnes dont la Directrice Afrique, le Directeur Energie, le Directeur Pays et la  Directrice Pays adjointe.

Les échanges du mardi 21 avril ont porté sur la présentation du document du Compact, article par article, en insistant sur les questions juridiques et de droit, les engagements du Gouvernement, le montant total du financement MCC, l’apport de l’Etat.. Certains points ne sont pas modifiables tels l’essence des projets, les objectifs globaux, les grandes activités, la durée  du Programme et les montants.

Du côté du Burkina, les débats ont été conduits par Inoussa Ouiminga,  Directeur général de la Coopération (DGCOOP), chef de la délégation de l’équipe de négociation du Gouvernement du Burkina Faso. C’est Mike Simsik, directeur pays du MCC qui a organisé les débats du côté américain.

 « Réduire la pauvreté à travers la croissance économique » est le but ultime du second Compact en négociation. Ce but est noble et le DGCOOP  s’est dit sensible au travail que les équipes du MCC ont abattu, avec rigueur et constance, en ces temps de confinement pour nous permettre de disposer, selon les échéances définies, d’un document du Compact accompagné de l’accord de mise en œuvre du programme.

La délégation gouvernementale s’est engagée à mener ces négociations à terme et à conduire le processus dans les règles de l’art à la satisfaction des peuples américains et burkinabè.

Le DGCOOP a renouvelé, au nom du Président du Faso, du Gouvernement et du Peuple Burkinabé, nos remerciements au Gouvernement américain et au MCC pour la poursuite de ce processus.

Les échanges ont très enrichissants et RDV a été pris pour le vendredi 24 pour la poursuite des discussions sur l’Accord de mise en œuvre du Compact.

Le logiciel Webex est réellement une solution pour un tel travail collaboratif à distance.

Avec UCF-Burkina, formuler un Compact de qualité, participatif,

inclusif et dans les délais !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here