Mission MCC du mois d’août 2019 et 7e réunion du Groupe de travail

Mission MCC et 7e réunion du Groupe de travail

Le processus de formulation du second Compact tire vers sa fin…

Une importante mission du MCC et des consultants en charge des études de faisabilité de la Feuille de route du domaine de l’électricité à l’horizon 2030 et des infrastructures a séjourné au Burkina. Des réunions internes et externes ont été organisées durant le mois d’août.

Cette mission avait 3 grands objectifs :

– Examiner les livrables finaux de l’étude de faisabilité détaillée et de l’étude de la Feuille de route.
– Tenir des réunions avec le Groupe de travail gouvernemental afin d’examiner et de parvenir à un accord sur les portées finales des projets/activités, les budgets, les taux de rentabilité économique, les conditions préalables, la mise en œuvre.
– Définir les dispositions fiscales, ainsi qu’un projet d’organigramme du MCA-Burkina Faso 2 et un plan de passation détaillé des marchés.

En marge de ces travaux, des rencontres ont eu lieu avec des parties prenantes clé (Ministère de l’énergie, SONABEL, Banques).
Ce fut 10 jours d’intenses travaux : concertations autour des contenus des projets (infrastructures, finances, GIS, aspects économiques/rentabilité, suivi-évaluation…), priorisation des projets, analyse de différents critères, affinement des budgets, discussions sur le projet d’organigramme du MCA-Burkina 2, débats technico-financier et scientifique…

Ce fut un exercice dense, intense… avec les réunions internes UCF-Burkina-MCC-consultants et la grande réunion du groupe de travail gouvernemental.

7e réunion du Groupe de travail gouvernemental
Le groupe de travail mis en place pour appuyer les études de faisabilité des projets du second Compact s’est réuni pour la 7e fois.

Ordre du jour : examen et validation du rapport 6 de l’étude de la Feuille de route du domaine de l’électricité à l’horizon 2030.
Les parties prenantes ont apporté leur contribution à l’amélioration du document et examiné le plan d’action associé.
Le plan d’action est décliné en 8 grands points :
1) Optimisation du cadre juridique et institutionnel
2) Renforcement de la régulation
3) Renforcement des capacités des acteurs du domaine (Ministère de l’énergie, ABER, ANEREE…)
4) Accélération de l’accès à l’électricité
5) Amélioration de la performance de la SONABEL
6) Attraction des investissements privés dans la production d’électricité
7) Développement du marché national et intégration au marché régional
8) Augmentation de l’efficacité énergétique.

A la fin des travaux, le Coordonnateur national de l’UCF Burkina a, au nom de monsieur le Secrétaire général du ministère de l’Energie (superviseur du Groupe de travail mis en place par le Gouvernement du Burkina Faso pour accompagner les études de faisabilité) félicité et remercié les membres du groupe de travail pour les retours d’amendements, l’engagement et la constance aux différentes rencontres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here